vendredi 18 avril 2014

Une brioche pour Pâques...

Plusieurs traditions pascales sont assez sympathiques....

Les oeufs....le chocolat....l'agneau....les cloches.....

Quand les fils étaient petits, mes parents mettaient très fort un disque dans lequel on entendait une belle volée de cloches pour donner le signal aux petits enfants de la chasse aux oeufs....

Bon, ils sont un peu grands maintenant....même si ils ne diraient pas non à quelques oeufs pralinés....ni à courir dans le jardin de leurs grands parents.....ce qui est maintenant impossible.....

Pour d'autres familles la brioche fait partie de ces traditions.....et il y a quelques années j'avais tenté de m'y mettre.....

C'était de la brioche à l'huile d'olive, tressée à 3 brins.....

Et cette année, j'ai décidé de me mettre un défi à moi même!.....tresser à 6 brins.....même pas peur....

Alors j'ai repris la recette de la pâte de mon essai précédent, en divisant les proportions par 2 car on est un peu moins nombreux à la maison....et j'ai recherché sur Youtube une vidéo susceptible de m'expliquer la technique.

Et ça a donné ça:




Un peu brouillon peut être.....mais j'étais quand même assez fière de moi....

Brioche tressée à l'huile d'olive et oranges confites:


  • 275g de farine T45
  • 75ml de lait battu
  • 35g de sucre en poudre
  • 1 oeuf
  • 60ml d'huile d'olive
  • 1 sachet de Briochin
  • 1/2 c à c de sel
  • 80g d'oranges confites ( je n'en avais pas plus en réserve.....je pense qu'on pourrait augmenter la quantité....)
Battre l'oeuf. Ajouter le lait battu puis l'huile et mélanger.

Dans le bol du robot, mettre la farine, la levure, le sel et le sucre, ajouter le mélange liquide et pétrir à petite vitesse une dizaine de minutes. La pâte doit être bien élastique et se détacher des bords du bol.
En fin de pétrissage, ajouter les oranges confites coupées en tout petits dès et mélanger rapidement.

Couvrir le bol et laisser gonfler dans un endroit tiède, 1h ou 1h30, jusqu'à ce que la pâte double de volume.

La dégazer, couvrir à nouveau le bol et le mettre au froid au moins 30 minutes. la pâte sera plus facile à travailler.

Façonner en tresse, laisser à nouveau gonfler au moins 30 minutes et cuire environ 25 minutes à 180°.





Comme je ne suis pas très forte en explications, voilà le film qui m'a aidée.....




J'avoue que le tressage a mieux commencé qu'il n'a terminé.....ça se voit au résultat final....mais je vais m'entrainer et m'améliorer la prochaine fois!....

Et puis le plus important c'est le goût, non?....




Et bien là, aucun reproche à faire!....la brioche à l'huile d'olive a un petit je ne sais quoi qui me plait déjà bien....mais elle est encore sublimée par l'association au lait battu, que j'utilise de plus en plus en boulange car il fait du pain ou de la brioche très sympathiques.....

En tous cas, Joyeuses fêtes de Pâques à vous, quelle que soit la manière dont vous les célébrez....ou ne les célébrez pas d'ailleurs.....

5 commentaires:

edith a dit…

3 brins je sais faire mais 6 brins, je n'ose me lancer!

irisa a dit…

Quand tu dis lait battu, c'est du lait fermenté ?
Je me débrouille avec 3 tresses après c'est pour moi un art compliqué !

DAUNIS Michelle a dit…

Six ou plus de brins pour tresser une brioche n'est pas facile mais le principal est le gout d'une belle brioche, bravo bon week end

Babeth De Lille a dit…

Irisa:
oui, ça peut être du lait fermenté, par chez nous ça s"appelle le lait battu.
En fait je crois que c'est ce qui reste quand on a préparé le beurre.....enfin, c'était ça dans le temps....

lydie a dit…

Belle brioche ! Bon week-end de Pâques !
Bises