vendredi 21 décembre 2012

Il parait que c’est bientôt Noël…..alors une coquille, ça nous mettra dans l’ambiance…

 

Je ne sais pas vous, mais moi je ne sens pas du tout que Noël est tout proche…..il y a bien les décos dans les rues, plein de monde dans les magasins mais ce temps pluvieux et ( relativement) doux sent plutôt la rentrée scolaire…..

Pourtant MrD a quand même fait un effort et installé son “sapin suspendu”…..

Alors j’ai aussi essayé de respecter la tradition et fabriqué une coquille pour le gouter….

Pour ceux qui ne seraient pas de la région, la coquille est une sorte de brioche, au sucre ou aux raisins secs qui se fabrique par chez nous au moment de Noël…..

C’est censé représenter le petit Jésus…pas trop à son avantage le pauvre…

Quand j’étais jeune, dunkerquoise et non encore lilloise, cette douceur se faisait à la Saint Martin, et s’appelait volaeren (c’est du flamand….prononcer follard…)

La vraie recette est très riche en œufs et en beurre….je me suis permis d’alléger un peu en utilisant une pâte déjà testée pour un cramique, prise sur le blog de Pralinette….

La recette:

. 200 ml de lait
. 1 cc de sel
. 1 cs de sucre
. 1 œuf entier
. 50 gr de beurre mou
. 400 gr de farine
. 100 gr de sucre perlé
. 3 cc de levure

Tiédir le lait. Mettre la farine et le sucre dans le bol du robot. Faire une fontaine et mettre la levure au milieu, et le sel dans un petit trou fait sur le côté de la farine.

Verser le lait au centre et commencer à mélanger avec la feuille. Quand le mélange commence à se faire, ajouter l’œuf, mélanger et remplacer la feuille par le crochet à pétrir. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte souple, puis ajouter le beurre mou et pétrir une dizaine de minutes.

Ramasser la pâte en boule et la laisser lever dans un saladier recouvert d’un torchon, environ une heure à température ambiante.

Reprendre la pâte, la dégazer et l’étaler avec les mains. Mettre un peu de sucre perlé, la replier, l’étaler à nouveau, la replier (comme pour une pâte feuilletée…)….etc…jusqu’à utilisation de presque tout le sucre. Faire 3 morceaux, un gros et 2 petits et façonner comme sur la photo. Laisser lever à nouveau 30 à 50 minutes, au chaud cette fois. Je me suis servie du truc de la Tante Dédée de Bergamote…sur une casserole d’eau chaude.

Badigeonner la surface de lait, à l’aide d’un pinceau et répartir le sucre perlé restant.

Cuire environ 30 minutes à 180°.

Je n’ai pas pu faire de photo de l’intérieur, car il faisait déjà noir et la lumière était très triste à l’heure du gouter…mais vous pouvez me croire, elle était bonne…..c’est moins moelleux qu’une brioche traditionnelle, mais j’aime justement sa mie un peu plus dense…..

coquille2

Quand les enfants étaient petits, ils recevaient à l’école, avant les vacances de Noël, un sachet contenant cette coquille et des bonbons…..de la part de la mairie……ils appelaient ça les coquilles de “Maire Mauroy”…je ne sais pas si ça se fait encore…ils les appelleraient les coquilles de Martine….

Mots clés Technorati : ,

5 commentaires:

BON APPETIT ! a dit…

Oh... j´adore la coquille... petite ma maman en déposait une petite au pied de notre lit en cachette (nous on pensait que c t le père noël bien sûr). Dans la coquille était planté un jésus en sucre rose... mon frère faisait de succulentes coquilles tous les ans, même l´an dernier, son dernier noël il a fait les coquilles adultes et les bébés coquilles pour les enfants... Je garde ta recette... cette année je tatonne avec les IG bas mais je pense qu´on peut convertir... En tout cas félicitations à M.D... son sapin suspendu est superbe... Moi pas encore mis mon mini sapin... il fait 20 degrés et grand soleil.... rien de noël... demain je m´y mets...

Kim Garceau a dit…

Ça a l'air bon cette belle spécialité de chez toi!

nuage de lait a dit…

Haaa, il faut que je teste, depuis le temps que je cherche cette recette de volaeren.
bises
jojo

Ciorane la pauvresse a dit…

Oh, le cougnou de mon enfance ! Il est magnifique fait par tes soins ! Et je dois dire que le sapin suspendu n'est pas mal du tout même si, comme toi, je trouve qu'il est plus accordé à ton fond d'écran plutôt qu'à cette météo pas franchement de saison.
Pour en revenir aux souvenirs, le petit Jésus en sucre dont parle Bon Appétit, il était vendu 1 centime (de franc !) par la boulangère de mon enfance en 1970. On en achetait des poignées entières qui nous donnaient mal au ventre après...
Sur ce , joyeux Noël ! (aussi bien, Noël pluvieux, Noël joyeux, non ?)

taka a dit…

ben dis donc,idem pour la coquille ,je m'attendais a la siant-jacques .Difficle de se croire à noel avec ce temps pourri